INTERNATIONAL

Pour les Japonaises, le plafond de verre reste « extrêmement bas »

Par

Publié aujourd’hui à 20h00

« Au début, les gens disaient que c’était un métier d’homme, interdit aux femmes. » La très conservatrice voie du saké n’a pas été simple à emprunter pour Hanako Kudo, devenue en 2002 première…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr

A propos de l'auteur

echosducameroun.com

echosducameroun.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité au Cameroun en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire