WEB & TECH

Un très célèbre mème s’est vendu près d’un demi-million de dollars


C’est un nouvel exemple de l’engouement que suscitent les « non-fungible token », plus connus sous le terme de NFT. Un célèbre mème a été vendu aux enchères pour la coquette somme de 411 000 dollars, rapporte Le Journal du geek. Une somme d’autant plus impressionnante quand on sait que cette transaction ne donne pas à l’acheteur la propriété réelle de l’œuvre mais un simple certificat d’authentification.

Cette somme a permis au studio 3F Music d’acquérir le mème de la « Copine trop attachée », ou « Overly Attached Girlfriend ». L’image de cette jeune femme au regard et au sourire inquiétants est extraite d’une chanson parodique sur la jalousie, publiée en 2012 par une certaine Laina Morris.

Un record à près de 70 millions de dollars

Le NFT ne transfère pas la propriété intellectuelle ou matérielle de l’œuvre. Il permet uniquement d’associer un certificat d’authenticité à tout objet virtuel, qu’il s’agisse d’une image, photo, animation, vidéo, morceau de musique et maintenant un article de presse. Ce certificat est théoriquement inviolable et ne peut pas être dupliqué. Il est conçu grâce à la technologie dite de la « blockchain », qui sert de base aux cryptomonnaies comme le bitcoin.

À LIRE AUSSINFT – Un clip de 10 secondes a été vendu 6,6 millions de dollars

La somme atteinte par ce mème peut donc paraître disproportionnée, pourtant on est très loin du record en la matière. L’artiste américain Beeple a vendu un collage numérique estampillé « NFT » pour 69,3 millions de dollars et, selon les données du site spécialisé DappRadar, plus de dix millions de dollars changent de main quotidiennement pour acheter ces objets de collection totalement dématérialisés.



Lire l’article au complet sur www.lepoint.fr

A propos de l'auteur

echosducameroun.com

echosducameroun.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité au Cameroun en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire