INTERNATIONAL

« En 1994, les crimes de “purification ethnique” en Bosnie étaient plus insupportables à envisager pour les élites françaises que ceux commis au Rwanda »

Tribune. Après la publication, le 26 mars, du rapport Duclert sur le génocide des Tutsi au Rwanda (avril-juillet 1994), le soutien français au régime extrémiste hutu ne fait plus de doute. Il ne conclut pas sur la complicité de génocide, mais démontre et démonte de lourdes responsabilités : en effet, dans les années 1990, un cercle étroit d’acteurs politiques et militaires, situés aux sommets du pouvoir autour du président Mitterrand, a décidé au nom de la France,…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr

A propos de l'auteur

echosducameroun.com

echosducameroun.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité au Cameroun en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire