WEB & TECH

comment Ironhack tire profit de la crise du Covid-19

Difficile de tirer son épingle du jeu dans le monde féroce des formations intensives au code, ou bootcamp dans le jargon. Forte d’une grande résilience et adaptabilité depuis le début de la crise de la Covid-19, la startup espagnole Ironhack, implantée à Paris depuis 2017, réussit une deuxième levée de fonds de 16,5 millions d’euros pour passer un nouveau cap dans sa croissance. Les fonds d’investissement Lumos Capital Group (Etats-Unis), Endeavor Catalyst (Irlande) et ses investisseurs historiques Brighteye (France) et Creas (Danemark) participent au tour de table.

Lire aussi : Après l’adoption, le télétravail à l’heure de la consécration en 2021 ?

Formations de neuf semaines intensives à quatre métiers du numérique

Créée à Madrid en 2013, Ironhack propose la même recette miracle de formation rapide et intensive aux métiers du numérique, que la plupart de ses concurrents, à commencer par les français Le Wagon ou…




Lire l’article au complet sur www.latribune.fr

A propos de l'auteur

echosducameroun.com

echosducameroun.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité au Cameroun en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire